Nous sommes le 07 Juin 2020 10:57




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 20 Juil 2005 00:03 
Hors ligne
Promeneur (neuse)
Promeneur (neuse)

Inscription: 19 Juil 2005 23:55
Messages: 4
le canigou, impossible de ml'engager dans la cheminée,
le taillon, à 80 m du sommet, j'ai tout laissé tomber à cause d'un passage un peu aérien avant la crète
le néouvieille, idem, j'ai craqué un peu plus haut que le ramoun
et il y a 15 jours, le carlit, idem au dernier passage...

j'en ai plus que marre !
les autres continuent et me récupèrent
quelle frustration, quelqu'un a t'il réussi à vaincre cette angoisse complètement paralysante !
tous les conseils seront les bienvenus
merci à tous


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 20 Juil 2005 08:23 
Hors ligne
Alpiniste
Alpiniste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2003 12:39
Messages: 106
Localisation: VERSAILLES
En premier lieu, la solution immédiate serait de t'encorder, même si la passage n'est pas difficile, même s'il ne présente aucune difficulté, la corde te rassurera par rapport au vide que l'on qualifife souvent d'attirant et de dangereux. Tes amis pourraient emmener un brin de corde et t'attacher à eux avec une petite longueur de 5m max. La corde à mon avis te rassurera, ce pourrait être un atout supplémentaire pour supporter la sensation du vide. C'est un avantage psychologique de se dire que malgré un faux pas, la chute n'aura pas lieu grace à la corde. Tu surmontera peut-être tes appréhensions. Pour ma part, j'ai eu quelque fois le vertige comme il n'y a pas très longtemps où j'étais seul à l'ossau sur l'arête sommitale et pourtant c'était pas la première fois que j'y aller ! Par contre dans le genre "plus gaz", j'ai enchaîné 2 voies en face sud des Sarradets (200m de vertical) avec un ami et en second je n'ai jamais eu la sensation de vide (et pourtant certaines de mes photos me rappellent que le gaz était présent)!
Des facteurs peuvent aggraver cette sensation comme le vent, la qualité du terrain... La peur du vide augmente le vide !
En second lieu, je connais une manière plus radicale mais pas forçément plus sympathique, c'est de défier ce vide. Il suffit seulement de t'y habituer en restant un moment à un endroit aérien à regarder et à t'accoutumer avec ce que t'angoisse. Plus tu auras confiance en toi en te sentant capable de défier le vide, et mieux tu pourras atteindre les sommet! Pour ma part, lorsque je pars en vacances dans les pyrénées, en début de séjour, j'ai toujours quelques appréhensions par rapport au "gaz", mais avec le temps, à forçe d'évoluer dans ce terrain qu'on ne connaît pas et que l'on commençe à apprivoiser, on prend plus confiance et on oublie totalement (ou partiellement plutôt) ce côté dangereux du vide. c'est aussi avec l'habitude que ça marche!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 20 Juil 2005 10:05 
Hors ligne
Alpiniste
Alpiniste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Avr 2004 18:15
Messages: 145
Localisation: vosges
Salut,

Outre la corde, moyen le plus "sûr" effectivement, le fait de s'habituer progressivement au vide ou bien aux endroits un peu exposés est probablement le remède le plus efficace.
Il m'est déjà arrivé d'avoir le vertige ou du moins de me faire de grandes frayeurs sans même que la nature du terrain soit réellement plus dangereuse ou impressionnante qu'à d'autres endroits où je n'ai rien ressenti. Cela arrive surtout lorsqu'on est seul. La fatigue peut également jouer un rôle (on perd sa lucidité beaucoup plus facilement et son jugement dans ces cas-là). Faire des pauses régulières et s'alimenter en conséquence.

Pour ma part, lorsque je n'ai pas fait de montagne depuis un certain temps (quelques mois) et pour me réhabituer à des évolutions un peu plus difficiles, je "m'entraîne" d'abord sur des parcours courts et légèrement exposés, histoire de me mettre en jambes en vue de randos plus difficiles.
On en trouve assez facilement en moyenne montagne (traversées de petites crêtes ou sommets secondaires assez étroits).
Il faut y aller PROGRESSIVEMENT.
Sinon, en groupe, la présence d'un randonneur un peu plus expérimenté qui calme les ardeurs et les frayeurs et rassure les personnes un peu impressionnées est très bénéfique. Je l'ai déjà expérimenté " des 2 côtés de la barrière".
En groupe, l'un des trucs c'est de faire parler la personne stressée (lui faire raconter ses dernières vacances, son boulot, une anecdote etc.) et discuter gentiment tout en progressant lentement et prudemment et tout en indiquant en même temps l'endroit où mettre le pied ou la main. Cela évite à la personne de se focaliser uniquement sur ce qui lui fait peur tout en restant attentive au parcours. Je l'ai fait à plusieurs reprises et cela a marché à chaque fois.

A part ça, je ne connais pas de "médicament miracle".

_________________
Chacha


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 20 Juil 2005 10:20 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005 15:12
Messages: 837
Localisation: toulouse
des conseils plus que sensés, sans doute le fruit d'une longue expérience, et d'une bonne dose de passion, pour la montagne.
je rajouterais peut être un conseil, voire une piste.
j'ai pratiqué pendant longtemps la plongée, et j'ai connu à cette occasion, des personnes débutant, qui avaient, à leur manière, connu ce genre de phobie.
il ne s'agit pas de vide, quoi que la plongée, dans les profondeurs, le long d'un tombant, peut provoquer un sentiment de panique, une inquiétude assez proche de celle générée par le gaz.
la méthode, préconisée par nico est très réaliste, bien que radicale.
mais y en a t il d'autres?
l'habitude d'une contrainte (le vide) peut aller jusqu'à son acceptation, la relativisation des dangers.
il ne faut cependant pas aller trop loin dans cette relativisation, parce que le danger, même relativisé est une réalité, et une réalité qui permet, lorsqu'on a conscience (conscience ne veux pas dire paralysie, inhibition) permet d'éviter des erreurs fatales.
un alpiniste de renom, doué et pro de la montagne dans tous ses états, s'est tué l'année dernière, en traversant les alpes par les sommets.
rendons lui hommage.

1ère hypothèse :
si tu souffres de la peur du vide (qui est un sentiment naturel, et sans doute maitrisable) il y a aussi peut etre un moyen, et je reviens sur le ddébut de mon post, pour maîtriser cette peur (naturelle je le répète) :
les écoles d'escalade fleurissent un peu partout.
j'ignore dans quelle région tu résides, mais si tu as à proximité une telle école, avec des pans et des SAE (surfaces artificielles d'escalade), tu pourrais peut être, arriver, dans un environnement sécurisé, dans un premier temps, à t'habituer à évoluer (et à sentir ton corps dans cet environnement) dans la verticalité.
dans un deuxième temps, en falaise (il y a des degrés de difficultés differents) tu pourrais tout à la fois, développer les nouvelles aptitudes que tu aurais pu acquerir en milieu artificiel, et trouver, peut être, la clé te permettant de gagner de l'assurance en rando, meme en présence de gaz.
2ème hypothèse, tu souffres peut être, non plus de la peur du vide, mais d'un réel vertige, consécutif à un fonctionnement défectueux de l'oreille interne.
dans ce cas je crois que tu dois t'orienter vers un spécialiste (orl).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 21 Juil 2005 18:01 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Juin 2004 20:07
Messages: 1148
Localisation: bagneres de b / bordeaux
tu as en effet l'escalade en salle par exemple ou tu te retrouves perché à 12m qui peut modifier ton appréhension... mais je pense qu'un bout de corde est le plus simple et le plus pratique...

tu as bloqué ou au taillon ? au doigt de la fausse brèche?

persévères tu y arriveras sûrement avec une petite acclimatation... :wink:


Haut
 Profil Site Internet 
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 21 Juil 2005 21:28 
Hors ligne
Promeneur (neuse)
Promeneur (neuse)

Inscription: 29 Avr 2005 21:21
Messages: 6
Salut Cloé,

la cause du vertige est, me semble t il, physiologique et mentale. Lorsque tu regardes le vide, le cerveau n'a plus de point de repère pour resituer le corps dans l'environnement; il ne peut plus "comparer" la situation visuelle avec celle de l'oreille interne; et cela peut créer chez certaines personnes des troubles (principalement vertiges / pertes d'équilibre).

L'idée est , face à une situation de vide, de toujours concentrer son regard sur un élement proche: lors de tes ascensions, concentre toi sur tes placements de pied et de main au lieu de regarder au loin. En ce qui me concerne, j'ai un autre petit truc en cas de situation stressante: concentre toi sur ta respiration (respirer en rythme, régulièrement, en expulsant et inspirant de manière correcte).

Enfin, il est clair qu'il faut se mettre dans un état d'esprit "Pitbull" ( à savoir une volonté importante et ne pas vouloir lacher le morceau).

Salut,


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Juil 2005 06:45 
Hors ligne
Promeneur (neuse)
Promeneur (neuse)

Inscription: 20 Juin 2005 10:17
Messages: 6
Localisation: PERIGUEUX
salut,

A mon avis ce que tu appelles vertige est en fait un manque de confiance dû à la fatigue et à la pression qu'on se met face à une situation inconnue (pas forcément due à l'altitude ou au gaz).
Est-ce que ce caillou sur lequel je pose le pied ne va pas partir, est-ce que mes chaussures accrochent bien sur cette dalle en devers, je marche pas trop prés du vide? comment je vais faire pour redescendre par là etc.
Il m'arrive dans des conditions de fatigue ou de stress (meteo timing etc)de refuser de passer à un endroit alors que le fois suivante je l'enchaîne sans même m'en rendre compte.
Peut-être peux tu te mettre dans les mêmes conditions de terrain en moyenne montagne mais sans le même stress, de manière à avoir confiance en ta technique et en ton matos. une fois que tu auras constaté que ça "passe" tu auras moins d'apréhension .
à bientôt en haut du Taillon


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Juil 2005 10:58 
Hors ligne
Alpiniste
Alpiniste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Juin 2005 09:14
Messages: 100
Localisation: ariège
Loin d'être un spécialiste sur la question, je pense que tes vertiges peuvent être la cause (comme le dit Mr DUSSE) la cause de la fatigue. En effet à lire tes messages tes vertiges arrivent en fin de rando, donc quand tu as un manque de force (hypoglicémie). Prend tes vertiges avec plus de calme, quand tu te sens moins bien fait une pose manges, bois et attends une vingtaine de minutes le temps d'assimiller et de reprendre des forces.
Après, retentes le passages délicats dans le calme et cela se passera surement mieux
Si tu n'as pas de résultats positif, les méthodes de nos camarades me semblent tout a fait approprié. Mais avant des solutions de "tel envergures" :lol: prend ton temps et fait une pose. mon père était dans ton cas, maintenant il connait la cause de ses vertiges (fatigue) et les gère beaucoup mieux.
Amicalement.


Haut
 Profil Site Internet 
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Juil 2005 18:20 
Hors ligne
Alpiniste
Alpiniste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Avr 2003 09:30
Messages: 100
Localisation: Tarbes
Salut Cloé,
j'ai le même problème que toi ! Dès qu'un passage un peu aérien se présente ou dès qu'il faut poser les mains, me voilà paralysée, à en pleurer parfois!
Je ne pense pas que celà soit du à la fatigue.
Je ne pense pas non plus que ce soit vraiment du vertige (du moins dans mon cas) mais plus une peur du vide.
Cette "phobie" est peut être lié à un manque de confiance en soi, je ne sais pas. En tout cas, si je monte sur un belvédère avec rembarde je n'aurais absoluement pas peur, tandis que le même endroit mais sans rembarde, je ne pourrais pas m'approcher du bord.
Bref, tout ça quand on fait de la montagne, c'est bien génant...
Le seul 3000 que j'ai tenté c'est le Petit Vignemale et j'ai du faite demi tour quelques mètres avant la fin, lorsque je suis arrivée à hauteur du glacier, le vide pas loin de moi, ça m'a coupé les pates qui déjà étaient bien intimidées...
Personnellement j'ai envie de faire un parcours accrobatique (style accrobranche) sécurisé avec baurdrier, je pense que ça me permettrait de me confronter à des situations "à risque" mais justement sécurisée. Estimant ainsi mieux les risques peut être que ça me ferait prendre plus confinace en moi.
A voir!!!
Nath

_________________
Nath
http://www.imaginath.com


Haut
 Profil Site Internet 
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 29 Juil 2005 20:34 
Hors ligne
Pyrénéiste
Pyrénéiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Juin 2004 20:07
Messages: 1148
Localisation: bagneres de b / bordeaux
je pense quand même que beaucoup de gens ont le vertige dans des situations un peu "hard"...

_________________
Image


http://monaxmontagne.blogspot.com/


Haut
 Profil Site Internet 
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Aoû 2005 11:13 
Hors ligne
Alpiniste
Alpiniste

Inscription: 30 Juil 2003 17:13
Messages: 185
Localisation: Bardos
"à lire tes messages tes vertiges arrivent en fin de rando, donc quand tu as un manque de force (hypoglicémie). Prend tes vertiges avec plus de calme, quand tu te sens moins bien fait une pose manges, bois et attends une vingtaine de minutes le temps d'assimiller et de reprendre des forces.
Après, retentes le passages délicats dans le calme et cela se passera surement mieux..."
6ril me parait être très proche du la clé du problème:

Bien manger avant le départ, s'alimenter régulièrement (avant d'avoir faim), marcher aussi lentement que possible en controlant sa respiration: ainsi tu ne te mets pas "dans le rouge". Si tu as un compagnon de marche qui a un pas calme et régulier, avec de bons appuis: marcher dans ses pas en posant les pieds exactement où il les pose.

A priori, tu auras ainsi toutes les chances de diminuer au maximum les risques d'un nouvel échec avant des sommets qui restent normalement accessibles aux randonneurs.

Peut être aussi, qu'il ne faut pas tenter de défier le vertige, mais plutôt avoir dès la veille des pensées positives se projetant sur une arrivée au sommet qui n'a pas posé de problème, et donc induire un calme intérieur avant d'atteindre le sommet.

Bonne chance.


Haut
 Profil Site Internet 
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 03 Aoû 2005 10:28 
Hors ligne
Randonneur (euse)
Randonneur (euse)

Inscription: 15 Juin 2005 11:05
Messages: 32
Localisation: Rodez
Bonjour,
L'escalade peut aider à mieux apréhender le vide mais ce n'est à mon avis pas la solution. Car le pb est bien la peur du vide ou plutot la peur de tomber. Comme l'explique bien Nath, devant le vide avec une rambarde: pas de pb, même situtation sans protection: très difficile d'approcher. Le fait d'être encordé et sécurisé provoque le même effet que la rambarde.
Pour ma part le simple fait de me savoir sécurisé me fait passer toute peur du vide.
Autre exemple: vous roulez en voiture sur une route de montagne au bord du vide, avec un petit muret qui vous sépare du vide: vous roulez normalement, sans le muret vous êtes beaucoup plus vigilant, voire un peu effrayé!
Je pense que la sécurité joue un role psychologique très important même si les autres facteurs (fatigue, vertige etc ...) ne sont pas négligeables.
a+


Haut
 Profil Site Internet 
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 




Articles en relation avec le sujet
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. 3000 et vertige

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

hitman_le_cobra

49

14110

05 Sep 2018 09:18

Forcanada Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. UN 3000 SANS VERTIGE ???

QSDFG

2

3398

24 Mai 2004 15:26

txom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Cingles de Tavertet.....VIRE DU VERTIGE....

dinosaure

11

5166

20 Déc 2017 18:44

dede Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Pic de Péguère: quelle difficulté?

jack

4

3147

15 Aoû 2005 19:47

jack Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Quelle portion du GR10

loase

3

2250

03 Aoû 2009 06:52

Chrystel Voir le dernier message



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à: