Nous sommes le 14 Nov 2018 20:17




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 20 Oct 2006 19:04 
Hors ligne
Alpiniste
Alpiniste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2006 15:18
Messages: 108
Cannelle: La cour d'appel de Pau est convaincue que les chasseurs savaient qu'elle était là !

Le point sur la procédure du procès René Marquèze

La buvette publiait le 24 juin 2006: "Les actes essentiels du dossier ont été accomplis par le Juge d’instruction Monsieur PUYO. Certaines parties civiles ont formé des demandes d’actes supplémentaires qui ont été en tout ou partie refusées par le Juge. Appel de ce refus a été interjeté et la Cour d’appel de PAU doit rendre sa décision dans les jours qui viennent."

Un "client régulier" de la buvette vient de me donner un extrait de l'arrêt de la cour d'appel de Pau. Intéressant. En effet, la cour d'appel de Pau, même si elle refuse ces actes complémentaires, explique pourquoi dans un arrêt daté du 17 août 2006.

Les chasseurs savaient

Extrait de l'arrêt de la cour d'appel de Pau du 17 août 2006 : "(...) Puisque l'élément essentiel est de savoir si les chasseurs étaient informés de la présence de l'ours (Cannelle) sur les lieux le 1 novembre 2004 et que la réponse affirmative a cette question ne fait aucun doute...".

Les actes demandés par l'avocat des différentes associations qui s'étaient portés partie-civile sont inutiles car la cour d'appel est déjà certaine que les chasseurs savaient que l'ourse Cannelle était là.

C'est le moment de prendre votre crayon ou votre souris

La cour d'appel de Pau va maintenant renvoyer le dossier au juge d'instruction qui quand il l'aura récupéré, le transmettra au procureur de la République qui prendra des réquisitions, soit pour renvoyer Marquèze en correctionnelle, soit pour un non lieu.

Les réquisitions du procureur de la République ne lient pas le Juge d’instruction. Ce ne sont à priori qu’un avis, elles sont cependant adressées par le Parquet qui, bien que composé de magistrats indépendants, représente la République et donc l’ensemble de la collectivité nationale.

Nul n’ignore que le Parquet est hiérarchisé et s’il est tenu d’appliquer le Droit, ses décisions peuvent relever de considérations d’opportunité pour ne pas dire de politique et un dossier aussi sensible ne sera pas réglé sans avis du ministère de la Justice.

L’histoire judiciaire française démontre que les réquisitions adressées au Juge d’instruction peuvent être éminemment politiques. Gageons que les partisans de René MARQUEZE et les tenants de l’extrême chasse feront usage de tout leur entregent auprès des Ministères concernés. Pourquoi les associations de protection, les amis de la nature et les parties civiles ne feraient elles pas de même ?

Si le Juge d’instruction est un Magistrat indépendant qui décidera seul et en son âme et conscience de renvoyer ou non Monsieur MARQUEZE devant le Tribunal au vu des éléments de Droit et de fait du dossier, il apparaît essentiel que le représentant du Ministère Public et donc de la collectivité lui adresse un avis (des réquisitions) conformes aux souhaits de la majorité de la collectivité intéressée à cette question.

Donc à vos crayons ou à vos mails…

Il est IMPORTANT que ceux qui ne désirent pas que la mort de Cannelle soit classé sans suite agissent maintenant pour exprimer leur avis et empécher une décision catastrophique pour la survie des ours présent dans les Pyrénées.

La Buvette invite toutes les associations qui le désirent à soutenir cette action et à inviter tous leurs membres ou sympatisants à demander le renvoi de René Marquèze. Cannelle ne doit pas mourir une deuxième fois. Le dossier ne doit pas être classé sans suite. Agissez...

Ecrivez au Ministère de la justice, attention, le formulaire est discrètement positionné dans le bas de la page.
http://www.justice.gouv.fr/editeur1.htm

ET

Ecrivez au Président de la République
http://www.elysee.fr/ecrire/index.html

Qu'écrire ? Pas de lettre type, laissez parlez votre ventre... et terminez votre message par quelque chose du genre (n'ayez pas peur de reformuler) : " Monsieur le Président, Monsieur le Ministre, vous avez le pouvoir d'intervenir pour ne pas que la mort de Cannelle soit classé sans suite. Donnez des instructions pour que le chasseur soit poursuivi devant un tribunal afin de ne pas encourager de futurs actes du même type..."

Faites circuler cette information dans les forums et auprès de ceux qui sont susceptibles de soutenir cette action en faveur de la protection des ours des Pyrénées. Faites-le maintenant.

extrait de "La buvette des alpages" :

http://www.loup-ours-berger.org/2006/10 ... canne.html

_________________
Seb sur des sentiers broussailleux...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Nov 2006 00:35 
Hors ligne
Randonneur (euse)
Randonneur (euse)

Inscription: 29 Mar 2006 08:49
Messages: 45
4 OURS : LE COMPTE N'Y EST PLUS MADAME LA MINISTRE !

Canelle liquidée : deux ans déjà... mais elle est toujours là :

Voilà deux ans que la dernière femelle des ours originels a été abattue lors d'une battue, en vallée d'Aspe, à Urdos, alors que les chasseurs savaient qu'elle et son ourson étaient dans le secteur.
Deux ans après, ce coup de canon n'a pas fini de retentir dans les oreilles et dans le coeur des hommes attachés à une certaine vision de la nature sauvage et libre.

C'était une perte inestimable pour les Pyrénées : un trésor biologique de 6 à 8 ours que Jean Lassalle et son IPHB ont laissé "pourrir" pendant 12 années, refusant tout renforcement de la population d'ours, jusqu'à la destruction finale de la dernière femelle par des chasseurs qui n'en méritent même pas le nom. Plusieurs d'entre eux étaient déjà en 1993, encore un 1er novembre (!) dans le commando qui mit le feu de nuit au gîte écolo opposé au tunnel du Somport, "La Goutte d'eau", désormais devenu une maison en ruine au pays des ours.

Précieux et irremplaçables, ces ours l'étaient : derniers individus du noyau pyrénéen originel, ils renfermaient le patrimoine des ours de toute la planète puisque selon les chercheurs du Muséum National d'Histoire Naturelle, leur patrimoine génétique était le plus ancien de tous les noyaux d'ours existant sur Terre. C'est cela (6 à 8 ours) que l'on a confié à la désinvolture de Jean Lassalle et de son IPHB pendant 12 ans, avec un pactole 10 millions d'euros et les résultats que l'on sait... (2 ours)

Ce 1er novembre 2006, tout n'est pas entièrement perdu : il reste encore les gènes de deux ours originels : "Aspe-Ouest" et "Camille" ainsi que ceux de l'ourson de Canelle, "Mohican" métissé avec l'ours pyrénéen d'origine slovène "Néré". Mais tous sont des mâles et il n'y a plus aucune femelle. L'espoir est d'origine "Slovène" et il existe désormais : il se nomme peut-être "Franska"...

Deux ans après, où en sommes nous?

- d'abord, l'ourson de Canelle a survécu, preuve que les ours d'origine slovènes sont PARFAITEMENT adaptés aux Pyrénées et que ces montagnes sont bien aptes à demeurer celles des ours.

- le ministre Lepeltier avait programmé un ambitieux plan de sauvetage de l'ours pyrénéen visant à doubler la population d'ours brun en lachant dès 2005, 5 ours chaque année pendant 3 ans. Son successeur, Nelly Ollin, cédant aux pressions des anti-ours, a ordonné un moratoire d'un an pour ces lâchers et elle les a réduit à 5 individus en tout et pour tout. Mais nous n'en n'avons que 4 à l'heure qu'il est...

- suite aux manoeuvres indignes de Jean Lassalle et sa clique de l'IPHB, aucun ours ne sera lâché en Haut-Béarn malgré l'urgence de la situation décrite ci-dessus. Un véritable "déni de biodiversité" a été commis dans cette partie des Pyrénées. Les généations futures auront sûrement des comptes à régler avec les responsables de cette dilapidation sans nom...

- justement : l'IPHB a enfin été déssaisie de toutes ses prérogatives sur l'ours par le ministère de l'Ecologie qui a déclaré qu'il ne lui versera "plus un centime". Je ne sais pas vous, mais,concernant l'ours en tout cas, j'ai l'impression d'un peu plus de justice et de dignité dans ce pays depuis cette fameuse nuit du 4 Aout 2006 où les privilèges du roitelet du Haut-Béarn ont été abolis!

- surtout, 5 ours ont bel et bien été lâchés depuis ce printemps dans les Pyrénées et ... surprise ... personne n'a été blessé ni tué ni dévoré, et trois d'entre eux ont consommé très peu de brebis ! Seule Franska a été gourmande, mais les "ultrapastoraux" qui refusent de garder leurs troupeaux malgré les moyens alloués n'y sont pas étrangers. Malheureusement, ils ont aussi responsables de provoquer chez cette ourse un gout prononcé pour la viande de brebis.
Dans un pays comme le notre, 20 ours qui prélèvent moins de 1 pour 1000 de tout le cheptel pyrénéen en estive doivent-il servir éternellement de prétexte à des personnes violentes qui font de lui un bouc-émissaire de premier choix et en profitent pour détruire tout ce qui ressemble de près ou de loin à de l'écologie ?

- des questions restent posées sur les thèmes de la chasse et de la préservation effective de l'habitat de l'ours. Y compris sur le plan "transpyrénéen".

Beaucoup d'avancées donc depuis 2004. Et surtout, une meilleure connaissance de la stratégie adoptée par une frange extrême du monde de l'élevage qui se comporte en "ultras", refusant toute idée de cohabitation avec l'ours, y compris au prix d'une violence débridée faisant référence à la Guerre des Demoiselles et à la mort des agents de l'Etat ! Ces "ultras" ont une position "éradicatrice" vis à vis de l'ours, si ce n'est dans les discours, du moins dans les faits : on peut difficilement avouer dans les Pyrénées que l'on veut priver ces montagnes de l'un des piliers de son identité: "Lou Moussu" ou "eth moussur" en béarnais...
On sait pourtant (références scientifiques à l'appui) que sans renforcement, la population d'ours des Pyrénées est vouée à disparaître. Faut-il continuer à jouer le jeu de l'obscurantisme en gardant la tête enfouie sous le sable comme le font les "ultras pastoraux" ?

Mais ... Seulement 5 ours lâchés...et seulement 4 ours...
C'est là que le bât blesse ...

Le compte n'y est pas !

Les avancées sont certaines, mais le compte n'y est pas et l'on se retrouve encore avec une population d'ours "vitrine". Non plus pour toucher les subventions de l'IPHB mais, cette fois, pour une raison à peine moins tordue qui est de faire bonne figure face à nos voisions européens. Mais il faut continuer à préserver et renforcer ce qui existe désormais.

Il importe maintenant de lâcher une 5ème femelle et de programmer ce lâcher pour 2007 afin de remplacer la mort à priori accidentelle de "Palouma".

Que veut l'Etat maintenant ? Encore des ours "allibi" sous perfusion et à la merci du premier accident ou bien cheminer vers une population d'ours viable et sauvage comme le stipule noir sur blanc le document officiel car ministériel du plan de renforcement ?

Rappel : la population d'ours des Cantabriques en Espagne (trop loin des Pyrénées) est de 80 à 120 individus et celle des Abruzzes en Italie est de 60 individus. Où y voit-on les exactions honteuses et délirantes qu'à connu notre pays cette année ?

En France, peut-être 20 ours se courent après et il y a encore des politiques ou des syndicalistes agricoles pour faire de son éradication l'axe unique de leurs préoccupations, au détriment des réels problèmes du pastoralisme, du monde rural et de la montagne pyrénénenne.Peut-on espérer que les élections des chambres d'agriculture de janvier 2007 puis la sortie tant attendue du plan de soutien au pastoralisme que les éleveurs ont absolument tenu à dissocier de l'ours, rendront la situation moins tendue ?
Tout cela pour 200 bêtes prises par l'ours sur 573 000 en estive... tout cela pour gagner les élections ou pour entretenir un rapport de force afin d' obtenir toujours plus d'aides avec ce plan de soutien du pastoralisme ? Combien de temps doit-on supporter cela ?

L'Etat doit s'engager plus fortement en faveur de l'ours des Pyrénées et de son habitat.
Les lâchers de 2006 ont permis de retrouver du "possible", mais pas de "briser la spirale de la mort " : les années qui viennent doivent permettre de réellement relever la tête pour pouvoir un jour regarder nos enfants dans les yeux et leur dire que l'on a réussi à sauver l'ours des Pyrénées et tous les milieux qu'il fréquente...
C'est seulement ce jour là que l'on pourra dire qu'il y a eu réparation après la mort de Canelle. C'est une responsabilité de notre génération : les Pyrénées sont toutes autres avec l'ours. C'est leur vraie richesse car c'est ce qui les rend uniques : à chaque instant, la possibiité d'apercevoir "l'autre" est préservée et c'est là un trésor inestimable. Que la sinistre fin de Canelle ait réellement au moins servi à sauver cela.

La voilà, Canelle... avec son ourson "Mohican" le jour où ils ont été découverts par les hommes, longue vie à lui et à ce qu'il représente, puissent nos descendants avoir un jour le bonheur de pouvoir assister à ce spectacle rare. Laissons leur au moins cette possibilité de vivre dans la paix et le soulagement de savoir que cela peut encore exister et se perpétuer :

http://www.parc-pyrenees.com/francais/a ... ourson.htm

Des paroles simples dédiées à Canelle, avec ce qu'elle représente d'espoir pour les hommes depuis ce coup de tonnerre fondateur du 1er novembre 2004 :

"Qu'ai-je besoin d'un temple ? Cet univers entier n'est-il pas un temple assez magnifique ?"
Erasme

_________________
"On mesurera un jour le degré d'une civilisation non à ce qu'elle aura pris à la nature, mais à ce qu'elle lui aura laissé ou rendu." R.Hainard


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 




Articles en relation avec le sujet
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. A la mémoire de cannelle !!!

igouan

0

3070

07 Mai 2007 17:40

igouan Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. plaidoyer pour cannelle

igouan

9

7261

12 Mar 2006 12:11

chacha Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Cannelle sur France culture.com

Tirauclair

0

3110

04 Déc 2007 20:57

Tirauclair Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. la réintroduction de nouveaux ours apres la mort de cannelle

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

igouan

50

35304

13 Mai 2005 20:56

wishbone Voir le dernier message



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à: